Rechercher

Célia

Un retour dans le passé. Nous sommes le dimanche 13 septembre 1987, il est 11h20 je me prénomme J c'est le prénom que m'ont donné mes parents. Ma vie de petit garçon commence jusqu'à l'âge de 10 ans ou je sens que j'ai un souci de personnalité et d attirance sexuelle.


Je ne me trouve pas à ma place, je me cherche sexuellement et surtout mon état d'esprit est perturbé jusqu'à ce que mes parents décident de se séparer après 18 ans de vie commune et cela a l'âge de mes 14 ans. A l'époque je suis au collège je commence de plus en plus affirmé mon côté féminin mais j'essaie de rester discret pour ne pas être agressé ou insulté, ma mère ne se rend pas compte que je suis en train de changer et le fait de ne pas pouvoir exprimer ma féminité aux yeux du monde me rend malheureux.


À l'âge de 16 ans je découvre ma première expérience sexuelle avec une fille mais cela a mes dépends car au fond de moi je ne suis pas attiré par les filles cependant je me sens obligé d'être un mec par rapport à ma famille et mon entourage. A l abri des regards je me maquille un peu et je mettais certains vêtements de ma mère que je piquais dans son dressing.


Un an après je décide de faire mon coming out( gay) et je découvre le plaisir sexuel avec un homme ( le DJ d'une boîte de nuit) ou je m'engage dans une relation sérieuse qui durera 4 mois. Je commence enfin à affirmer mon côté féminin en faisant du shopping avec ma mère en allant dans les rayons maquillages, vêtements de femmes etc.


À mes 18 ans j emménage à Dijon et je commence à fréquenter le milieu lgbt et c'est a ce moment de ma vie ou je commence à comprendre que je suis pas né dans le bon corps cependant je continue ma vie ainsi en tant que gay androgyne.


Je décide de m'inscrire sur un site de rencontre LGBT pour faire de nouvelles connaissances et pourquoi pas y trouver l'amour, puis quel temps plus tard je fais la rencontre d'un mec avec qui je crée des affinités et on décide de s'engager dans une relation sérieuse, seulement cette relation n'a pas tenu longtemps. On décide malgré tout de rester ami et continuait de se voir jusqu'au jour où il me présente Sarah une personne trans et je commence a comprendre que c'est un homme a la base.


Rapidement eux et moi on devient proche et je décide de parler à Sarah de mon problème, les jours et les mois passent et elle et moi on est devenu hyper complice.


J'ai 20 ans, je fréquente toujours Sarah et je décroche un job de serveur sur Dijon. Je fais ma vie, je profite de faire des rencontres, des sorties etc... Puis un samedi soir Sarah et moi on va dans un club LGBT et je fais la connaissance d une autre personne trans Rachel une des anciennes trans et prostituées de Dijon et c'est a partir de cette soirée que ma vie a changé.


Rachel décide de me prendre en charge pour entamer une transition à la sauvage, elle me commande des injections d'hormones sur le net etc...., Quelques mois après j'ai un 85 A de tour de poitrine, je mets des perruques pour être plus crédible aux yeux des gens et je décide de refaire ma bouche. Malgré mon changement rapide ma famille n'est pas au courant de cette transformation et Sarah décide donc d en informer ma mère par téléphone et a cause de ça je coupe contact avec ma famille pendant 7 ans. Malgré ça je continue ma transition mais les hormones me rendent de plus en plus féminine et mon patron ne l'accepte pas, je tombe en dépression et je prends l'initiative de faire escorte. Cette période d escorte dure plusieurs années.


Rachel et moi continuions a nous fréquenter jusqu'au jour où il y a des histoires, j arrête de la fréquenter. Cependant je continue ma transition seule, je vais sur le net pour renseigner sur les équipes médicales et ils prennent en charge mon suivi de transition (psychiatre, endocrinologue, médecin généraliste, avocat, chirurgien, etc....)


En 2016 je fais ma première augmentation mammaire, seulement la cicatrisation se passe mal et je pas satisfaite du résultat (asymétrie mammaire). Je reste avec ce complexe. Je mets en place mon dossier de changement d'état civil avec un des meilleurs avocats de Dijon.

Pendant cette année, au mois de mars je me fais agresser sexuellement. Je porte plainte et je gagne le procès en 2018. Grâce aux dommages intérêts je me refais la poitrine une seconde fois et j'obtiens mon changement d'état civil et je deviens officiellement Célia. Je reprends contact avec ma mère par les réseaux sociaux et je retrouve du travail dans un hôtel de luxe comme serveuse, j'y reste pendant quelques mois.


Début 2019 je prend contact avec un chirurgien pour l ablation de la pomme d Adam et la chirurgie de la voix et je me fais opérer en août 2019, l'opération est une réussite. Après tout ces événements de mon passé à Dijon je décide de changer de Ville en venant m'installer sur Lyon et j'emménage en 2020 en colocation chez une personne. Je décroche un job comme vendeuse en boulangerie chez Paul, 4 mois plus tard la colocation me pèse je déménage à Caluire dans un appartement.


En 2021 je prends rdv avec un chirurgien pour la vaginoplastie, il accepte de m'opérer et me mets en liste d'attente, je découvre sur les réseaux sociaux une formation effeuillage, je prends contact avec Irina (directrice de la formation) je lui explique que j'aimerais assumer ma féminité et l'affirmer sur une scène puis grâce à cette formation je me sens hyper sexy attirante. Je parle a Irina de mon projet de faire de la photo et me donne le contact d un photographe professionnel (fine art).


Je le rencontre et j'avoue que lui et moi ça a matche de suite, je le remercie parce que malgré mon complexe et ma génétique je me suis découverte encore plus féminine, attirante et hyper sexy, je ne réalisais pas que c'était mon corps sur les photos.


Tout ça pour dire que chaque parcours est unique et que les personnes trans n'ont pas eu beaucoup de chance mais quand on est déterminé il faut se battre pour obtenir ce que l'on veut.


Aujourd'hui je suis la femme que j'ai toujours été au fond de moi.


Célia.






367 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout