Rechercher

Noémie

Quand tu es grosse tu es grosse. C’est facile on te catalogue. On te met dans une petite case. C’est confortable. C’est ton espace, ton quotidien, ton refuge. Normal ça fait plus de 30 ans que tu vies avec ces kilos.

Et puis un jour tu décides de te prendre en main, de passer par la chirurgie bariatrique pour sortir de tout ça. Faire du bien à ton corps, à ta santé et être comme tout le monde.

Ça c’est beau sur le papier mais en vrai ça ne se passe pas vraiment comme ça. Bien sûr j’ai perdu 40 kilos. Mon corps a énormément changé. Mais pas évident tous les jours d’être en phase avec lui. Il y a cette peau qui se vide de son gras mais qui pendouille, ces seins tout plats, ces joues qui se creusent un peu. Et ça ce n’est que le côté immergé de l’iceberg. En dessous il y a la fragilité. Et bah oui quand tu a été mise dans une case si longtemps et que tu sors de cette zone de confort on se pose des milliards de questions. Est ce que ça y’es je suis « normale » ? Est ce que ça y’es je suis jolie ? Est ce que ça y’es je peux plaire ?

Et puis en tant que nana on s’observe les unes les autres pour se comparer. C’est un sport national. Mais quand tu es grosses on n’y prête moins attention parce qu’on ne fait pas parti de ce monde. Et donc moi maintenant avec mes 40 kilos en moins je suis ou dans tout ça ?

Donc pour essayer de ressembler encore plus à cette madame normale je repasse encore et encore sur la table d’opération : mise en place de prothèses pour mes seins, on m’enlève l’excédent de peau de mon ventre, de mes cuisses. Pas mal de complications à chaque fois mais c’est pas grave j’ai le moral, j’ai un but.

Donc me voilà aujourd’hui avec un corps qui a subit beaucoup d’interventions mais je ne suis toujours pas en phase avec lui. Mon chéri, mon entourage me soutiennent tous les jours que je « suis bien ». Mais ce sont aussi ces mêmes personnes qui m’aimait quand j’étais grosse alors au final leur avis ne me semble pas objectif.


Cette séance photo je l’attendais avec impatience pour être confrontée à moi même par le biais d’une personne extérieure inconnue. J’avais au départ un peu honte de mes cicatrices. Je suis même venue a la séance avec une tonne de fond de teint dessus pour essayer de les cacher au maximum. Mais l’enthousiasme de benjamin et les premières photos qu’il m’a montrée sur le boîtier mon fait oublier cette partie de moi. En faite avec du recule elles ne représentent pas qui je suis. Elles font juste partie de mon histoire.

C’est complètement bouleversée que je suis rentrée chez moi après cette séance photo. Un moment encore plus thérapeutique que je ne l’attendais. À partir d’aujourd’hui, je peux dire que moi aussi je suis jolie et je me le suis prouvée à moi même.


Un grand merci à toi Benjamin pour la personne que tu es et pour ton talent. Je ne me suis pas trompée quand j’ai décidé de te confier mon corps. Tu as su le modeler avec la lumière et tes conseils en une chose merveilleuse.

Ce n’est que la première séance d’une longue série car c’est sure je reviendrais poser devant ton objectif.












110 vues

Contact

Benjamin Hanachowicz

Sensualité et émotion

+33 6 52 940 946

hello@fineart-boudoir.com

IG: @fineart.boudoir

Suivez-moi

  • Black Instagram Icon